2e Etage Imm. El hadji Niang lot n°81115 Liberté 6 Extension
+221 77 782 75 29
forumdelemploi.meds@gmail.com

Forum 2021 : discours de M. Mbagnick DIOP – Président du MEDS

Forum 2021 : discours de M. Mbagnick DIOP – Président du MEDS

Monsieur le Ministre de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage et de l’Insertion,

Monsieur le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération,

Monsieur le Ministre de l’Education Nationale,

Madame le Ministre de la Microfinance et de l’Economie Sociale et Solidaire,

Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation,

Monsieur le Ministre en charge du suivi du PSE,

Mesdames, Messieurs les Présidents des organisations Professionnelles et Patronales,

Mesdames, Messieurs les Chefs d’entreprises,

Mesdames, Messieurs les Directeurs Généraux et Nationaux,

Madame la Secrétaire Générale du Conseil Economique Social et Environnemental,

Messieurs les Secrétaires Généraux des Centrales syndicales,

Honorables députés,

Honorables conseillers du CESE,

Chers jeunes compatriotes, Chers « Forumistes »,

Chers invités,

20 ans déjà ! En effet, nous célébrons aujourd’hui la 20e édition du Forum du 1er Emploi.

Nous avons compris et pris en compte avant tout le monde la problématique de l’emploi des jeunes. Et pour nous, c’est une grande fierté et une satisfaction incommensurable de voir le Président de la République prendre à bras le corps la problématique de l’emploi des jeunes, l’auto entreprenariat et l’encadrement du secteur dit informel où une majorité de jeunes non diplômés évoluent.

La thématique de cette édition 2021 : « Souveraineté économique : opportunités pour l’employabilité et l’emploi des jeunes ? »

Le MEDS et le Patronat SENEGALAIS saluent et magnifient cette belle initiative salutaire du Chef de l’Etat.

Je réitère l’engagement du Secteur Privé à soutenir et accompagner le gouvernement à matérialiser d’une façon efficiente toutes les dispositions et décisions qui sortiront du conseil présidentiel prévu ce jeudi 22 avril.

Comme l’a si bien dit le Président de la République, la situation des jeunes nécessite un nouvel élan en raison de la crise économique sans précédent qui affecte tous les pays, développés et en développement.

C’est pourquoi, il a décidé d’une réorientation des allocations budgétaires à hauteur de 450 milliards au moins sur 03 ans dont 150 milliards pour cette année. Dans l’immédiat 80 milliards de FCFA au recrutement de 65 milles jeunes sur l’ensemble du territoire national, dans les activités d’éducation, de renforcement, de reboisement, d’hygiène publique, de pavage des villes et d’entretien routier entre autres…

En ce qui concerne l’extension de 1 à 15 milliards de la convention Emploi Jeunes, le Patronat, jouera sa partition en bonne intelligence avec l’Etat.

Avec notre maitrise au niveau du MEDS de la problématique de l’emploi des jeunes, nous préconisons d’identifier et repérer toutes les niches où gisent des emplois ; nous devons ensemble opérer les ruptures utiles à tous les niveaux ; nous devons repenser notre environnement économique.

Nous devons reformater notre système académique et de formation.

LE CONTEXTE :

Le dispositif actuel de l’Etat en faveur de l’emploi des jeunes :

  • Développement et accélération du processus de la formation professionnelle et technique
  • Financement et accélération des projets d’entreprenariat et de la formation
  • Encadrement des jeunes entrepreneurs
  • Politiques incitatives de recrutement des jeunes en stage ou  apprentissage
  • Projets sectoriels prioritaires favorisant l’emploi des jeunes
  • Augmentation de l’enveloppe destinée aux financements des jeunes
  • Réorientation des allocations budgétaires à hauteur de 350 milliards à 450 milliards
  • Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socioéconomique des jeunes  
  • Accélération du processus d’implantation au niveau national des centres de formation !
  • Et enfin création du Conseil National pour l’Insertion et l’Emploi des Jeunes – CNIEJ

Quelques statistiques :

  • 75% de la population active est représentée par le secteur informel ou l’auto emploi
  • 15% de la population active est en chômage qui sera accentué  par les chiffres de 2020 liés au COVID
  • 7% dans le secteur privé formel
  • 3.5% dans la fonction publique

« La problématique des jeunes » actuelle !

  • Faible absorption de la demande d’emploi
  • Un niveau de qualification faible pour une insertion à l’Emploi
  • Forte absence d’engagement civique !
  • Une inactivité favorisant des activités improductives !

Principales faiblesses du dispositif actuel :

  • 15% de la population active au chômage
  • 10 % seulement de la population active est dans le secteur formel (Public-Privé). La part du secteur formel est trop faible.
  • 75% de la population active dans l’informel et l’auto emploi.

Le programme de relance de l’emploi devra être restructuré pour accorder plus de place à cette catégorie d’acteurs économiques.

Après avoir fait le diagnostic de l’écosystème, le MEDS propose ces huit (08) mesures ci-après :

  1. Intégrer la problématique des entreprises à l’arrêt ou en procédure de liquidation dans le dispositif pour une réintégration de certains travailleurs
  2. Mettre en place des mesures incitatives pour les entreprises locales dans le cadre de la réforme du code des investissements
  3. Accroitre le niveau de financement et développer le dispositif d’accompagnement pour l’informel et l’auto entreprenariat !
  4. Développer le bénévolat chez les jeunes ; les jeunes sans emploi- qualification, en totale inactivité pourrait acquérir un savoir-faire / expérience à travers leur insertion au niveau du secteur public ou du secteur privé.
  5. Revisiter le pilotage des accords actuels d’incitation à l’emploi conclus avec le secteur privé formel (stage, apprentis, Ecole/entreprise) – les goulots d’étranglement
  6. Une administration lourde et contraignante
  7. Quote-part de l’Etat : difficile à recouvrer par les bénéficiaires
  8. Absence de dynamisme et déficit de communication
  9. Créer des comités locaux dans chaque commune d’encadrement des jeunes
  10. Créer des guichets  locaux qui regrouperaient toutes les structures du dispositif actuel de l’Etat
  11. Rationaliser en fusionnant toutes les structures agences, délégations et fonds étatiques de financement au profit des jeunes en une seule entité pour faciliter l’obtention des financements, le retracement des décaissements, l’identification de tous les bénéficiaires pour une meilleure lisibilité et visibilité de toutes les actions du gouvernement en faveur des jeunes.

Avant de conclure, je voudrai remercier l’ensemble des membres du gouvernement ici présents à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la 20e édition.

Cela témoigne tout l’intérêt que le Président de la République et les ministres en charge de cet épineux problème portent à l’initiative du MEDS relative à la problématique de l’Emploi des Jeunes.

Mention spéciale au ministre Dame DIOP, pour son implication personnelle à l’organisation de cette 20e édition du forum.

Merci pour le ministre !

Au Président de la république, nous vous prions de transmettre nos salutations respectueuses et amicales pour l’humaine vision qui anime son action publique et son soutien constant au Forum du 1er emploi.

Le MEDS est référencé comme l’une des organisations patronales nationales, s’impliquant dans toutes les initiatives et programmes d’employabilité des jeunes depuis  20 ans.

Toutes ces actions accomplis, deviennent aujourd’hui, une référence centrale, à travers la production de connaissance, l’innovation, les actions sur le terrain, mais aussi par son implication directe dans l’évaluation des politiques publiques, en direction de l’innovation, l’orientation, l’insertion et l’emploi des jeunes.

Pour terminer, nous rendons grâce à Dieu de nous avoir permis d’organiser depuis 20 ans  les ateliers training en prélude des forums, la mise en place de la Fondation emploi  jeunes qui accueille et inscrit les jeunes diplômés et ouvriers spécialisés primo demandeurs d’emploi et les 20 éditions du Forum du 1er Emploi.

A préciser que le Forum du 1er Emploi est totalement gratuit.

En 20 éditions, c’est un budget confondu de près d’un milliard cinq cent millions pris, presque entièrement, en charge par le MEDS, avec le soutien de nos partenaires et de l’Etat.

L’occasion pour moi de remercier toutes les personnalités et anonymes qui m’ont accompagné durant ces vingt longues années pour offrir à des milliers de jeunes l’espoir en bandoulière d’avoir le sourire aux lendemains des Forums.

Cher Forumistes,

Un plein succès, d’innovation et plein emploi à nos vaillants forumistes dans vos trajectoires personnelles et surtout vers un emploi durable !

Je vous remercie de votre écoute active !

Que vive et prospère notre nation dans l’unité et la concorde !

Vive le  Forum du 1er Emploi !

Vive le MEDS !

Vive le SENEGAL !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *